Entreprise de rénovation intérieure à Montluel

Vous recherchez une entreprise de rénovation intérieure Montluel ?

Vous êtes au bon endroit !

Nous vous proposons des devis rapide et gratuit de professionnels qualifiés pour vos travaux dans votre région.

  • Installation de cuisine
  • Création et aménagement de salle de bain
  • Bibliothèque sur mesure
  • Agencement pour les particuliers et les professionnels
  • Décoration de chambres (sol et peinture)

Nous vous proposons toute une gamme d’entreprise capable d’intervenir dans la rénovation de maison et d’appartement, travaux d’aménagement de combles, optimisation de l’isolation, rénovation de salle de bain, de cuisine, pose de parquet, carrelage, peinture…

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Nous nous engageons sur :

  • la gratuité du devis
  • Une réponse dans les 24h
  • La garantie du meilleur rapport qualité/prix
  • Un travail professionnel par des artisans de qualité

Vous venez d’acheter une maison à rénover ou un appartement à remettre à neuf ? Vous souhaitez changer votre décor pour plus moderne ? Vos besoins ont évolué avec les années et vous souhaitez revoir la distribution de vos pièces ? Refaire la cuisine, rénover une salle de bain ou rénover une chambre ? Gagner en superficie en procédant à la rénovation de combles perdus ou à la rénovation du sous-sol ? Dans tous ces cas, il va falloir passer par une rénovation de l’intérieur de votre bien.

Rénovation d’intérieur à Montluel

Selon le projet, les travaux de réfection de l’intérieur à engager pourront se limiter à un rafraîchissement des papiers peints et peintures, la pose d’un parquet flottant ou d’un sol vinyle, par une nouvelle décoration, etc. Mais selon l’état de l’existant, le simple coup de jeune pourra mettre au jour des problèmes plus complexes à régler : fuite d’eau du toit, remontées humides du sol, installation électrique obsolète, canalisations hors d’âge, plâtres abîmés, sols fragilisés, isolation insuffisante, ventilation à revoir, etc.

Montluel est une commune française située dans le département de l’Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes à environ 24 km de Lyon. Depuis 2014, elle appartient au canton de Meximieux. La commune compte une commune associée : Cordieux.

Les habitants de Montluel s’appellent les Montluistes.

La situation de Montluel est déterminée par le relief. Des abords de l’agglomération lyonnaise jusqu’aux rives de l’Ain, sur plus de trente kilomètres, la Côtière se présente comme un véritable rempart dressé du sud-ouest vers le nord-est en défense du plateau de la Dombes. Sa rectitude n’a d’égal que la remarquable constance du dénivelé : celui-ci est de l’ordre de 120 mètres entre le niveau du Rhône (180 mètres) et le faîte du plateau autour de 300 mètres d’altitude ; de près d’une centaine de mètres encore pour le talus proprement dit. Dans cette longue barrière, la vallée de la Sereine est l’unique échancrure perpendiculaire nord-sud permettant une pénétration à l’intérieur de la Dombes. Cette rivière prend sa source sur la commune de Saint-André-de-Corcy près du cœur du plateau et se jette dans le canal de Miribel, une disjonction du Rhône après un cours de 24,8 kilomètres. Son nom d’origine celtique est sans rapport avec son régime fantasque et capricieux et c’est encore au point de franchissement du talus que sa traversée est le plus facile. L’ouverture sur l’intérieur du plateau s’élargit quelque peu en direction du nord-est par la vallée du Cottey autre affluent de rive droite du Rhône long de 14,6 km en communication aisée avec celle de la Sereine par un couloir alluvial de l’ordre du kilomètre juste à l’amont de ce franchissement.

Pour autant, la valeur de cette situation doit être ramenée à ses justes proportions car elle est à apprécier en fonction des commodités variables au fil des siècles selon les progrès des moyens de communication. L’appellation flatteuse de Porte de la Dombes qui a été décernée à Montluel était sans conteste méritée aux temps médiévaux et sous l’Ancien Régime. Mais dans l’idéal, la traversée la plus courte de la Dombes pour les relations à grandes distances correspond à la diagonale de Lyon à Bourg-en-Bresse et non par le détour de Montluel. Encore fallait-il que cette liaison ait été correctement entretenue. Au XVII siècle, c’était loin d’être le cas : « L’ancien chemin du centre de la Dombes, de Rillieux à Bourg par Villars, réduit à une succession de fondrières dangereuses, est pratiquement abandonné ; la prolifération des étangs n’a pas peu contribué à cette dégradation routière du plateau en obligeant à déplacer la voie routière quand on fabrique une nouvelle nappe piscicole »[3]. On peut donc affirmer que pendant des siècles, la situation de Montluel a été favorisée par défaut. A contrario, on comprend l’inquiétude des Monluistes lorsque, vers 1840, la situation changera.

Les mêmes commodités variables de circulation au fil des siècles conduisent également à apprécier différemment la valeur de la situation de Montluel sur l’axe routier majeur du trafic au départ de Lyon en direction de l’est et du nord (Bugey, Savoie, Franche-Comté, Suisse, Germanie). Jusqu’à l’époque contemporaine, cet axe serrait de près le bas de la Côtière jusqu’à Montluel avec le double avantage de desservir chaque village et d’échapper aux crues du Rhône. Tandis que les matières pondéreuses étaient confiées à la voie aléatoire du fleuve, pour les marchandises ordinaires, la messagerie et les simples voyageurs, Montluel était pratiquement la première étape de la poste aux chevaux et la première halte de roulage par rapport à la grande ville. Ce rôle essentiel de relais routier aurait justifié un entretien sérieux de l’artère centrale de la bourgade. Il était fort mal assumé du fait de l’incurie, voire d’une utilisation de la chaussée comme pourissoir de la paille à transformer en fumier et l’encombrement de la voie était à la mesure de l’intensité du trafic[4]. Mais il a bien fallu s’en s’accommoder. A l’ère du chemin de fer depuis 1856 puis du camion et de l’automobile au XX siècle la distance d’une vingtaine de kilomètres par rapport à la métropole lyonnaise a rendu inutile le rôle de relais de Montluel pour le grand trafic. La création récente de l’autoroute A 42 du réseau APRR est le symbole le plus éloquent de ce déclassement d’une ville d’étape [5].

 

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Devis

Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici