Entreprise de rénovation intérieure à Moëlan-sur-Mer

Vous recherchez une entreprise de rénovation intérieure Moëlan-sur-Mer ?

Vous êtes au bon endroit !

Nous vous proposons des devis rapide et gratuit de professionnels qualifiés pour vos travaux dans votre région.

  • Installation de cuisine
  • Création et aménagement de salle de bain
  • Bibliothèque sur mesure
  • Agencement pour les particuliers et les professionnels
  • Décoration de chambres (sol et peinture)

Nous vous proposons toute une gamme d’entreprise capable d’intervenir dans la rénovation de maison et d’appartement, travaux d’aménagement de combles, optimisation de l’isolation, rénovation de salle de bain, de cuisine, pose de parquet, carrelage, peinture…

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Nous nous engageons sur :

  • la gratuité du devis
  • Une réponse dans les 24h
  • La garantie du meilleur rapport qualité/prix
  • Un travail professionnel par des artisans de qualité

Vous venez d’acheter une maison à rénover ou un appartement à remettre à neuf ? Vous souhaitez changer votre décor pour plus moderne ? Vos besoins ont évolué avec les années et vous souhaitez revoir la distribution de vos pièces ? Refaire la cuisine, rénover une salle de bain ou rénover une chambre ? Gagner en superficie en procédant à la rénovation de combles perdus ou à la rénovation du sous-sol ? Dans tous ces cas, il va falloir passer par une rénovation de l’intérieur de votre bien.

Rénovation d’intérieur à Moëlan-sur-Mer

Selon le projet, les travaux de réfection de l’intérieur à engager pourront se limiter à un rafraîchissement des papiers peints et peintures, la pose d’un parquet flottant ou d’un sol vinyle, par une nouvelle décoration, etc. Mais selon l’état de l’existant, le simple coup de jeune pourra mettre au jour des problèmes plus complexes à régler : fuite d’eau du toit, remontées humides du sol, installation électrique obsolète, canalisations hors d’âge, plâtres abîmés, sols fragilisés, isolation insuffisante, ventilation à revoir, etc.

Moëlan-sur-Mer (prononcé [mwɛlɑ̃ syʁ mɛʁ]) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Moëlan-sur-Mer est une commune du département du Finistère située au sud-ouest de la ville de Quimperlé en bordure du littoral atlantique ; ce dernier est très découpé : à l’ouest, la rivière du Bélon (ou Belon) est une ria qui pénètre profondément à l’intérieur des terres et sépare Moëlan-sur-Mer de la commune de Riec-sur-Bélon, et à l’est les rias de Brigneau et de Merrien, qui abritent deux petits ports ; le reste du littoral est formé pour l’essentiel de falaises rocheuses peu élevées (entre 10 et 20 mètres de hauteur généralement), regardant vers le sud-ouest et d’orientation générale assez rectiligne pour sa moitié ouest, de la pointe de Kerhermén à l’ouest à celle de Beg Moc’h à l’est ; la moitié est du littoral atlantique de la commune est plus découpée et sinueuse en raison de la présence, outre les deux rias précitées de Brigneau et de Merrien, de plusieurs petites anses (anse du Poulguen, Porz Bali, Porz Chinec, Porz Teg, Porz Lamal) qui, comme leur nom l’indique, ont dû servir par le passé de hâvres naturels, de ports d’échouage.

On trouve sur le territoire de la commune deux grandes plages, Kerfany-les-Pins, entre la pointe de Minbriz et celle de Kerhermén, fait face à Port Manec’h, et Trénez, ainsi que trois ports, le port du Bélon, sur la rivière du même nom, le port de Brigneau et le port de Merrien. À proximité de Trénez, l’Île Percée, accessible par un gué à marée basse, fait également partie de Moëlan-sur-Mer.

Le bourg, comme la plupart des bourgs voisins, est à plusieurs kilomètres de la côte et situé sur un plateau, à une cinquantaine de mètres d’altitude. Il s’est établi à une certaine distance de la côte, sur le plateau ; c’est là une caractéristique commune à de nombreuses communes littorales bretonnes (par exemple à Riec-sur-Belon, Trégunc, Clohars-Carnoët, Névez, Beuzec-Conq, Nizon, etc.), les premiers émigrants bretons fixèrent le centre de leurs plous à l’intérieur des terres, probablement par crainte des pirates saxons. Le dit plateau, qui culmine à la limite nord de la commune à 66 mètres d’altitude, forme l’essentiel du finage communal, échancré seulement quand on se rapproche de la mer par les vallées des tout petits fleuves côtiers comme à l’ouest celle du Bélon (dont la partie aval immergée forme la ria du Belon) et de son affluent le ruisseau du Guilly ; au sud du bourg la vallée de la rivière de Merrien (dont la partie aval immergée forme la ria de la Rivière de Merrien).

Le bourg de Moëlan était traditionnellement de modeste importance : par exemple en 1889, il n’était peuplé que de 320 habitants, alors que la commune avait alors en tout 5 410 habitants. L’habitat rural est dispersé en de nombreux petits hameaux, les plus proches du littoral ayant grossi en raison de la construction de nombreuses résidences principales et secondaires ; les hameaux principaux sont, à l’ouest, Kergoulouët, Kersaux, Kerambellec, Kergroës, Kerfany-les-Pins, Kerdoualen, Kersolf ; au sud, Kerglouanou, Ménémarzin, Malachape, Brigneau[3], Kermeurzac’h ; au sud-ouest, Merrien, Saint-Thamec, Chef du Bois ; ceux de la partie nord de la commune, plus éloignés du littoral, se sont moins développés, à l’exception de ceux qui sont proches du bourg de Moëlan comme Porz Moëlan, Pont al Laër, Kerbrézillic, Kercadoret. Le littoral est resté quasi inhabité à quelques exceptions près : les ports précités de Bélon, Brigneau et Merrien, la station balnéaire de Kerfany-les-Pins[5] et le petit hameau de Lanriot, à l’abri au fond de son anse, une indentation de la rive gauche de la ria du Bélon.

 

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Devis

Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici