Entreprise de rénovation intérieure à Cléon

Vous recherchez une entreprise de rénovation intérieure Cléon ?

Vous êtes au bon endroit !

Nous vous proposons des devis rapide et gratuit de professionnels qualifiés pour vos travaux dans votre région.

  • Installation de cuisine
  • Création et aménagement de salle de bain
  • Bibliothèque sur mesure
  • Agencement pour les particuliers et les professionnels
  • Décoration de chambres (sol et peinture)

Nous vous proposons toute une gamme d’entreprise capable d’intervenir dans la rénovation de maison et d’appartement, travaux d’aménagement de combles, optimisation de l’isolation, rénovation de salle de bain, de cuisine, pose de parquet, carrelage, peinture…

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Nous nous engageons sur :

  • la gratuité du devis
  • Une réponse dans les 24h
  • La garantie du meilleur rapport qualité/prix
  • Un travail professionnel par des artisans de qualité

Vous venez d’acheter une maison à rénover ou un appartement à remettre à neuf ? Vous souhaitez changer votre décor pour plus moderne ? Vos besoins ont évolué avec les années et vous souhaitez revoir la distribution de vos pièces ? Refaire la cuisine, rénover une salle de bain ou rénover une chambre ? Gagner en superficie en procédant à la rénovation de combles perdus ou à la rénovation du sous-sol ? Dans tous ces cas, il va falloir passer par une rénovation de l’intérieur de votre bien.

Rénovation d’intérieur à Cléon

Selon le projet, les travaux de réfection de l’intérieur à engager pourront se limiter à un rafraîchissement des papiers peints et peintures, la pose d’un parquet flottant ou d’un sol vinyle, par une nouvelle décoration, etc. Mais selon l’état de l’existant, le simple coup de jeune pourra mettre au jour des problèmes plus complexes à régler : fuite d’eau du toit, remontées humides du sol, installation électrique obsolète, canalisations hors d’âge, plâtres abîmés, sols fragilisés, isolation insuffisante, ventilation à revoir, etc.

Cléon (en grec ancien Κλέων / Kléôn), du dème de Cydathénée, est un homme politique athénien qui fut un des successeurs de Périclès, et qui s’est illustré au cours de la guerre du Péloponnèse grâce à un coup d’éclat dans la réduction du blocus de l’îlot de Sphactérie.

Fils d’un riche tanneur, Cléainétos, il avait hérité de l’entreprise familiale, ce qui faisait de lui un personnage vulgaire dont Aristophane a fait une violente caricature dans plusieurs de ses comédies. Il est considéré comme le type même du démagogue.

Le caractère de Cléon ne nous est connu que par Thucydide, qu’il fit exiler, et qui le présente comme « le plus violent des citoyens et fort écouté du peuple » ; il est surtout raillé par Aristophane[3], qu’il avait poursuivi en justice et qui lui était violemment hostile d’abord parce que Cléon, un des meneurs du parti populaire, était un fanatique. Il est présenté dans Les Cavaliers comme un parvenu sans éducation, violent et vantard, à travers le personnage d’un esclave tanneur nommé Paphlagon, « une espèce de génie dans le domaine de la fourberie et de la calomnie », qui à force d’hypocrisie, exploite le peuple athénien.

Politiquement Cléon est représentatif d’une nouvelle génération d’hommes politiques athéniens issus de milieux populaires, ce qu’il revendique avec fierté, et éloignés des grandes familles qui jusque-là dominaient la vie publique athénienne. Cette nouvelle génération cherche à s’imposer comme héritière de la politique de Périclès et développe pour cela une politique jusqu’au-boutiste ; mais la politique intérieure de Cléon ne lui permettait pas de réaliser ses vastes desseins expansionnistes : il augmenta le salaire des héliastes de deux à trois oboles à un moment où le nombre d’Athéniens sans ressources ne cessait de croître du fait de la guerre, ce qui fut perçu comme une décision d’assistance aux plus pauvres. La forte augmentation du phoros, tribut que devaient payer les alliés, est probablement à mettre aussi à son actif. Au moment de la révolte de Mytilène, en 428 av. J.-C., il fit voter un décret ordonnant au stratège Charès, chargé de mater la rébellion, de mettre à mort toute la population mâle de l’île[6] ; mais le décret fut rapporté dès le lendemain, et cet ordre, annulé. En 423 av. J.-C., il fit passer de nouveau un décret demandant la destruction de Skionè en Chalcidique et l’exécution de ses citoyens. De telles mesures, où la démagogie au plan intérieur le disputait à la terreur à l’égard des cités de la ligue, eurent pour effet de vider le trésor et de préparer la révolte et la sécession des alliés d’Athènes.

Après la prise de Sphactérie et la reddition des Lacédémoniens, la supériorité militaire terrestre de Sparte fut tellement remise en cause que la cité proposa une paix blanche à Athènes. Cette dernière refusa sous l’influence de Cléon. Après ce succès inattendu de Sphactérie, Cléon, devenu le maître d’Athènes, reçut l’honneur de prendre ses repas au Prytanée et de s’asseoir au premier rang au théâtre, traitement de distinction réservé aux bienfaiteurs de la cité.

 

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Devis

Jusqu'à 3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici